Brillante Lauréate à 17 ans du Grand Concours International de violon Long-Thibaud et du concours International d’Indianapolis en 1990, Virginie Robilliard poursuit très jeune une carrière de soliste internationale qui l’amène à se produire avec l’Orchestre Philharmonique de St Pétersbourg, l’orchestre Simon Bolivar, le Capitole de Toulouse, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre Philarmonique de Bogota, l’Orchestre Symphonique d’Indianapolis… sous la direction de Yuri Temirkanov, Raymond Leppard, Sergiu Comissiona, Pierre Dervaux, Stanislaw Skrowaczewsky, Yutaka Sado, François Xavier Roth, Emmanuel Krivine, Fabio Mechetti, Olivier Grangean, Ricardo Castro entres autres.

A 19 ans elle fait ses débuts à New York dans le 2e concerto de Bartòk à Avery Fisher Hall, concert unanimement reconnu par la presse The New York Times.

Virginie a été invitée salle Pleyel, salle Gaveau et au Théâtre des Champs-Elysées à Paris, à Carnegie Recital Hall à New-York, au Teatro Colon à Buenos Aires, ainsi que dans de nombreux théâtres en Asie et au Canada. Cependant aujourd’hui elle apprécie plus particulièrement les lieux proches de la nature où la connexion avec le public reste intime et plus humaine.

Son intérêt pour la musique contemporaine lui a permis de créer des oeuvres qui lui sont dédiées, notamment par Paul Desenne. (une sonate pour violon seul et un concerto pour violon et orchestre de chambre) et par son frère Bruno Robilliard (Obsession pour violon et piano).

Née dans une famille de musiciens, elle donne son premier concert à 5 ans et obtient à 17 ans un 1er Prix à l’unanimité avec félicitations du jury au CNSM de Lyon dans la classe de Jacques Ghestem. Elle est également diplômée en 1993 de la célèbre Juilliard School de New York dans la classe de Dorothy DeLay.

Virginie tient également à rendre hommage à son premier professeur de violon, Huguette Lombard, avec qui elle a travaillé dès l’âge de 6 ans et à qui elle doit beaucoup.

Parallèlement à sa carrière de soliste, Virginie Robilliard, passionnée par l’enseignement, a créé une école de violon avec le soutien de la fondation Mozarteum au Venezuela où elle a vécu pendant 10 ans. Elle est actuellement professeur à la Haute Ecole de Musique de Lausanne en Suisse. Musicienne complète, elle est aussi passionnée par l’improvisation et les musiques traditionnelles, d’où la création de son duo Choc et Fusion pour violon et djembé avec Thomas Guei.

Elle vient d’enregistrer un disque avec son frère Bruno chez Hortus intitulé “De Baudelaire à Proust” dans 3 sonates françaises, Fauré, Debussy et Franck.

Virginie Robilliard joue sur un splendide Jean-Baptiste Vuillaume de 1869.